Votre député

Accueil / Votre député
Qui est M’jid el Guerrab ?

Né à Aurillac, ville rurale moyenne d’Auvergne, de parents marocains, il a grandi dans une famille nombreuse (5 frères et 2 sœurs). Son père était bucheron tandis que sa mère au foyer se consacrait à l’éducation de ses enfants. Son grand-père était « vendeur d’eau » à Aït Ishaq, dans les montagnes berbères du Maroc, c’était un « guerrab »…

D’où ce nom de famille : El Guerrab.

Scolarité
Eduqué avec des valeurs musulmanes de tolérance, de respect et d’ouverture, ses parents font le choix de l’inscrire à l’école catholique « L’externat de l’Enfant Jésus » où il apprendra la rigueur mais aussi les valeurs de la République.
Enseignement supérieur
Tout en cumulant de nombreux petits emplois pour rembourser son prêt étudiant, il réussit à obtenir plusieurs diplômes :

  • Gestion d’Entreprise,
  • Management Public et Gouvernance Territoriale,
  • Management Interculturel
  • Son dernier diplôme, il l’obtiendra à l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence (Sciences Pô)
Depuis 2006
M’jid El Guerrab s’investit dans le Moyen-Atlas pour le développement rural des villages enclavés.
Quel est le rôle d’un député ?
Les 577 députés à l’Assemblée nationale ont été élus en juin 2017, pour une durée de cinq ans, au suffrage universel direct.

Représentant la Nation, c’est-à-dire l’ensemble des Français, le député participe à l’exercice de la souveraineté nationale. Il vote la loi et contrôle l’action du Gouvernement.

ll appartient obligatoirement à l’une des huit commissions permanentes de l’Assemblée dont la fonction principale est de préparer le débat qui aura lieu en séance publique et qui aboutira au vote de la loi.

En matière législative, le député peut déposer des propositions de loi.

En commission et en séance publique, il peut proposer, par amendement, des modifications au texte examiné et prendre la parole.
En cas de désaccord avec les sénateurs au terme de la “navette” entre les deux chambres, et si la commission mixte paritaire ne parvient pas à un texte commun, les députés peuvent statuer définitivement sur demande du Gouvernement (art. 45 al. 4 de la Constitution).

Après le vote d’une loi, un député peut, avec au moins cinquante-neuf autres députés, saisir le Conseil constitutionnel pour qu’il se prononce sur la conformité du texte voté à la Constitution.

Au titre du contrôle, le député peut interroger le gouvernement, examiner son action au sein d’une commission, voire, s’il est rapporteur spécial au sein de la commission des finances, contrôler l’emploi de l’argent public.

Il peut également, en signant une motion de censure qui sera soumise au vote de l’ensemble des députés, mettre en cause la responsabilité du Gouvernement.

En cas de dissolution de l’Assemblée nationale, il est renvoyé devant ses électeurs.

Bien qu’élu dans le cadre d’une circonscription, chaque député, compte tenu de la mission de vote de la loi et de contrôle de l’action du gouvernement dévolue à l’Assemblée nationale, représente la Nation tout entière et est à ce titre détenteur d’un mandat national.

Samia KASMI
Ma suppléante

Avocate depuis 16 ans. De parents algériens nés à Tunis, Samia Kasmi est devenue en mars 2014 Conseillère municipale à Nanterre au groupe Ecologiste et Citoyens.  Depuis décembre 2015, elle est élu Conseillère régionale Ile-de-France au groupe Ecologie les Verts et Apparentés.

Mes engagements
Mes six engagements phares
  • Je déposerai une proposition de loi qui sera co-écrite e avec vous à traversa une grande consultation sur Internet. Objectifs : réduction des frais de scolarité pour les familles et réforme de l’AEFE .
  • Je détendrai le projet d’une “Bpifrance” pour les entrepreneurs du monde afin de financer, accompagner et conseiller tous les projets de nos compatriotes.
  • Je déposerai dès cet été un amendement de suppression de l’assujettissement à la CSG et à la CRDS des revenus fonciers et des plus-values immobilléres des non-résidents fiscaux en France.
  • Je serai attentif, en lien avec les autorités locales, à la sécurisation de l’ensemble des écoles françaises présentes notre circonscription. Je proposerai la création d’une application publique aux Français du monde dédiée à la prévention des risques sécuritaires.
  • Je me battrai pour la mise en place d’un Erasmus africain avec la création d’un visa francophone pour permettre à nos forces vives de se déplacer sur l’ensemble de notre circonscription.
  • Je participerai activement à la construction de cette nouvelle relation avec l’Afrique que le Président de la République appelle de ses vieux Regarder notre passé commun avec lucidité et respect pour construire un partenariat de confiance qui fera de l’Europe et de l’Afrique le 1er espace mondial de production d’énergies renouvelables. Si je suis élu député, j’appellerai à la création d’une Communauté Euro-Méditerranéenne pour la Transition Energétique.