Ouagadougou

Monsieur l'Ambassadeur

Je profitais de ma dernière  journée de déplacement pour m’entretenir avec l’Ambassadeur de France, Monsieur Luc Hallade. Je tiens à le remercier, ainsi que ses équipes de l’Ambassade et du consulat, pour leur accueil toujours chaleureux ainsi que pour le travail réalisé auprès des Français établis au Burkina Faso.
L’occasion de faire un point sur les différents sujets de l’actualité nationale ainsi que sur les relations bilatérales entretenues entre nos deux pays, qu’elles soient culturelles, économiques ou politiques.
Sur le plan sécuritaire, compte tenu des enjeux de sécurité dans la zone sahélo-saharienne et de l’engagement burkinabè dans les opérations de maintien de la paix, la France et le Burkina Faso entretiennent une coopération importante en matière de sécurité et de défense.
Sur le plan culturel, j’ai pu admirer ces derniers jours le travail formidable réalisé. En effet, le Burkina Faso accueille deux Instituts français, le premier situé à Ouagadougou et le second à Bobo-Dioulasso ainsi qu’un incubateur de projets, la Maison de la jeunesse et de l’innovation (« La Ruche ») où je me suis rendu ce matin. Le Lycée Saint-Exupéry également démontre la qualité de cette coopération en accueillant 1078 élèves, de la petite section à la terminale.
La France est également la première destination à l’étranger pour les étudiants du pays (plus de 2500 en 2019) et met en place un grand nombre de bourses afin de favoriser cette mobilité.