Commission des affaires étrangères

Audition de spécialistes de la question ouighoure

Au mois de janvier, la commission des affaires étrangères a auditionné quatre spécialistes de la question ouighoure : Monsieur Geoffrey Nice, avocat au barreau de Londres, juge au « Tribunal Ouighour » de Londres, Monsieur Nick Vetch, vice-président du « Tribunal Ouighour » de Londres, Monsieur Adrian Zenz, anthropologue spécialiste de la Chine et des civilisations ouighoure et tibétaine et Madame Cloé Drieu, chercheuse au Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centreasiatiqus du CNRS.

 

Les Ouïghours sont l’une des 56 ethnies qui composent la République populaire de Chine Ils sont turcophones et de religion musulmane. A partir de la Révolution culturelle (de 1966 jusqu’à la mort de Mao Zedong en 1976), une politique d’assimilation très dure a été mise en place envers les minorités.

 

Officiellement, la Chine lutte contre le terrorisme islamique et pour la déradicalisation depuis le début des années 2000 mais cette politique se renforce après les attentats de Pékin en 2013 (une voiture piégée fonce sur la foule place Tiananmen mais l’explosif ne fonctionne pas, tuant 2 touristes), de la gare de Kunming en 2014 (31 morts et 143 blessés tués à l’arme blanche) et d’Urumqi la même année (une bombe fait un mort et 79 blessés dans la capitale du Xinjiang au dernier jour de la visite du chef de l’État).

 

Ces attaques traumatisent la société chinoise et Xi Jinping qui veut dès lors régler le problème ouïghour.

 

Cette audition fait suite à l’adoption, la semaine dernière d’une proposition de résolution sur le sujet.