Crise sanitaire

Débat

Dans le cadre du débat sur l’action de l’État à l’égard des plus précaires durant la crise sanitaire, j’ai interpellé Madame Brigitte Bourguigon, Ministre déléguée en charge de l’Autonomie auprès du ministre des Solidarités et de la Santé. Il est essentiel pour moi de l’alerter sur la détresse de nos étudiants en cette période de crise sanitaire. La pandémie de Covid-19 a fait basculer certains jeunes dans la précarité ou a accentué des situations déjà fragiles. Certains d’entre eux vont même jusqu’à renoncer à des repas, à des soins médicaux ou à des achats de premières nécessités pour des raisons financières.
A cette détresse financière s’ajoute souvent une détresse psychologique. J’ai évoqué notamment les étudiants étrangers en France et les étudiants français dont la famille est établie hors de France, qui n’ont pas vu leurs proches depuis plusieurs mois.
Comme m’a répondu Madame la Ministre, la France doit faire plus. La France doit accompagner ses étudiants dans la durée et les aider à faire face aux conséquences de la crise sanitaire. J’espère que des solutions spécifiques aux étudiants étrangers et français dont les familles sont établies hors de France pourront être rapidement trouvées!