Commission des finances

Intervention

Je poursuivais le 27 mai, en Commission des Finances, l’évaluation des politiques publiques relevant du Ministère de la Culture.
J’ai profité de cette occasion pour rappeler l’importance des médias faisant la promotion de la culture francophone à travers le monde : France 24, Radio France International où Monte Carlo Doualiya, pour ne citer qu’eux.
En effet, ces médias comptent des millions de téléspectateurs, d’auditeurs et d’internautes.
Ils assurent une diffusion de notre culture et des valeurs démocratiques sur les cinq continents, faisant rayonner la France partout dans le monde.
Fortement impactés par la crise du Covid, avec des revenus publicitaires en baisse, ils ont néanmoins atteint des taux de progression d’audience records sur leurs espaces numériques.
Je voulais ainsi saluer leurs efforts pendant cette période si difficile pour assurer la continuité de leur mission d’information.
La crise du Covid-19 a permis d’illustrer le rôle essentiel de l’audiovisuel public, source d’information fiable permettant de lutter contre les Fake News.
J’ai donc posé une question à Madame la Ministre de la Culture Roselyne Bachelot, à propos de la tendance budgétaire dans le financement de l’audiovisuel extérieur français.
Aussi, j’ai plaidé pour une cause qui me tient à cœur depuis de nombreuses années : la création d’un média franco algérien, sur le modèle franco-allemand de ce qu’est Arte, et qui s’inscrirait dans la reconnaissance mémorielle portée par notre Président de la République.