Déplacement en côte d'ivoire

Orange Digital Center

Toujours dans la matinée de ce 4 juin, je me suis rendu à l’Orange Digital Center d’Abidjan, en compagnie du Ministre ivoirien de l’Économie Numérique, des Télécommunications et de l’Innovation, Monsieur Roger Félix Adom, et de Monsieur Franck Riester, Ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité, pour y rencontrer les entreprises françaises et ivoiriennes de la French Tech.
Les Orange Digital Centers sont des véritables carrefours d’opportunités. Présents dans 18 pays d’Afrique et du Moyen-Orient, ils réunissent dans un même espace plusieurs programmes stratégiques.
En effet, on y retrouve une École du Code, l’Orange Digital Academy en Côte d’Ivoire, centre à vocation technologique qui propose des formations et des animations, mais aussi un FabLab Solidaire, atelier de fabrication numérique qui permet de « prototyper » les projets et d’apprendre par le « Faire ». Sont proposés également, un Orange Fab, qui est un accélérateur de StartUp accompagnant les jeunes entrepreneurs en leur permettant de développer des partenariats commerciaux nationaux et internationaux avec une ou plusieurs entités du groupe, et aussi des Orange Ventures, qui regroupent des fonds d’investissement pour financer les StartUp innovantes.
C’est donc dans ce lieu inspirant et innovant que se retrouve la French Tech d’Abidjan. Cette dernière est la filiale ivoirienne du mouvement français de StartUp la French Tech, réunissant dans un écosystème unique ces entreprises qui démarrent mais aussi des investisseurs, des décideurs et des « community builders ». Ce projet, qui avait pour mission au départ de rendre la France plus attractive pour les jeunes entrepreneurs, s’étend désormais au-delà de nos frontières, en créant des communautés à travers le monde.
Cette extension de ce projet est l’essence même de la nouvelle coopération qui doit s’installer entre les continents européen et africain. Cette coopération doit être basée sur l’innovation, les nouvelles technologies et l’économie de demain.
Ainsi, la French Tech d’Abidjan a pour but d’exporter le savoir-faire français, en aidant des Startup françaises à se développer en Côte d’Ivoire, mais aussi à accompagner des entrepreneurs ivoiriens dans leur conquête de nouveaux marchés et projets. Je me réjouis de voir la jeunesse dynamique et ambitieuse de nos deux pays avancée main dans la main.