Français des Bijagos

Rencontre et visite

Rencontrer les Françaises et les Français où qu’ils se trouvent, d’Oujda à Djerba, de Dakhla à San Pedro, du Cap Vert à Tanger, de Constantine à Nouadhibou, c’est ce que je m’efforce de faire depuis le début de mon mandat. Quelques soient leur nombre et leur réalité locales, je veux être aux côtés de mes concitoyens dans leur quotidien.
J’ai donc choisi d’aller à leur rencontre ici sur les îles du Bissagos en face de Bissau. Cette archipel d’îles composé de 88 bouts de terre éparpillés dans l’océan à quelque chose de paradisiaque…
La réalité n’en reste pas moins très compliquée pour celles et ceux qui y vivent au quotidien, pour nos compatriotes Français de l’étranger.
Nous sommes ici dans le parfait exemple du savoir-faire à la française, ou plutôt comme je le disais à l’assemblée, non pas du « Made In France » mais du « Made By France ».
En plus de cela, notre devise républicaine est honorée par la fraternité dont ils font preuve entre eux.
En effet, tous les établissements hôteliers, Ponta Anchaca à Rubane, Bob Fishing Club, Kasa Africana à Bubaque, Lodge les Dauphins, le Cajou Lodge, ou encore l’Écolodge, à Angurum, et bien d’autres (une quinzaine au total) se sont rassemblés au sein d’une association nommée « Serial ».
Dirigée par Monsieur Éric Sautiran, ayant pour vice-président Madame Solange Morin, et pour trésorière Madame Sabine Maerten, il est certain qu’ils ont tous les éléments pour accomplir de grandes choses !
Comme je vous l’ai dit, la scolarité est un enjeu capital en Guinée Bissau, avec des citoyens engagés pour l’éducation et la culture.
De fait, l’association a pour but d’ici septembre d’ouvrir une école nommée « Enabel » qui rassemblera 77 personnes issues des effectifs de tous les établissements hôteliers.
Voilà une soirée de plus à la rencontre de nos concitoyens