Consulat général de france

Rencontre et visite

Directement, après mon 54e test PCR le 8 avril, réalisé au centre médico-social de Conakry, je me suis rendu au Consulat Général, et c’est en présence de Monsieur le Consul Général, Olivier Giraud, que j’ai eu l’honneur de rencontrer les agents du service des visas.
J’ai tout de suite remarqué le travail formidable que fait le service des visas, affrontant les problématiques sans jamais fléchir, et faisant preuve d’une réelle capacité d’adaptabilité face aux situations difficiles.
C’est ainsi que j’ai pu cerner un des véritables enjeux de la politique des visas locale : les faux documents, et la réponse du consulat face à cela est directe, mesurée, et sans appel.
Les équipes, sous la direction de Monsieur le Consul Général, ont immédiatement fait face à la problématique avec la mise en place d’un service anti-fraude, créant une base de données, réel point d’appui, tout en œuvrant à renforcer les relations avec les autorités guinéennes.
Dans ce cadre, ils travaillent déjà à la mise en place d’une relation avec des cabinets d’avocats, afin que les procédures techniques et pratiques puissent être encore et toujours plus fines.
Monsieur le Consul général m’a également fait part d’une forte croissance des diasporas guinéennes vers la France, indicateur supplémentaire d’un sujet que je défends depuis toujours : c’est en associant les diasporas au développement que nous nous inscrirons dans une croissance sans précédent, en entrant parfaitement dans le discours de Monsieur le président de la République, Emmanuel Macron, pour une “révolution de la mobilité” dans le cadre du triple objectif de la politique des visas, visant à la prévention du risque sécuritaire, au contrôle des flux migratoires, et au renforcement de l’attractivité du territoire.