déplacement en tunisie

Echange avec les représentants de différentes associations locales à Tunis

Mon déplacement en Tunisie fut aussi l’occasion de me rendre auprès du réseau associatif français du pays.
 
 
 
Ainsi, c’est avec un immense plaisir que j’ai pu rencontrer les représentants des différentes associations locales en compagnie de la Députée Madame Carole Bureau-Bonnard. La Consule générale, Madame Isabelle Fradin-Thirode, était également présente : je la remercie d’entretenir une relation de proximité avec les Français de Tunisie, et de toujours aller au plus près de leurs préoccupations.
 
 
Parmi les associations présentes, il y avait Tunis Accueil qui réalise un travail formidable auprès de nos expatriés français. Elle les accueille, les renseigne et facilite leur intégration. Pour cela, elle propose de nombreuses activités sportives et culturelles, et organise des rencontres amicales au sein de chaque quartier. Je remercie son Président Monsieur Ludovic Bernard-Manusset et Madame Veronique Chauffert-Yvart, chargée d’organiser les événements, pour leur présence lors de cette rencontre.

 

Étaient également présents les membres de la Société Française d’Entraide et de Bienfaisance de Tunisie, Monsieur Michel Delattre, Président de l’association, Madame Pascale Ouelhazi et Madame Christiane Lamouchi. Créée en 1882, elle est une organisation à but non-lucratif, déclarée d’utilité publique, qui œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des Français. Elle les aide à s’insérer dans l’environnement tunisien grâce à une solidarité active et une communication accrue entre ses membres.
Enfin, je remercie Madame Rita Mangogna-Bannino, Présidente du Foyer de Rades pour le travail qu’elle réalise auprès de nos personnes âgées. En effet, le Foyer de Rades créé en 1944, accueille en moyenne 40 pensionnaires venus passer une retraite bien méritée. Je connais les difficultés que l’établissement a rencontrées lors des précédents mois, à cause de la crise sanitaire. Encore aujourd’hui, la situation oblige à la plus grande précaution afin de protéger les personnes les plus fragiles vivant au sein du Foyer de Rades