Burkina faso

Réunion numérique

Depuis Bobo-Dioulasso, j’organisais le 18 mai au soir une permanence numérique avec les Français de Fès, Meknès et d’Oujda. Après plus d’un an d’une crise sanitaire sans précédent, nous voyons enfin le bout du tunnel grâce à la vaccination, et cela est encore plus vrai pour le Maroc. Je me félicite de la baisse du nombre de cas enregistrés chaque semaine, qui nous permettra bientôt de retrouver une vie normale.
La question de l’éducation a bien évidemment été abordée et j’ai une pensée particulière pour tous les collégiens et lycéens, qui devront passer leurs examens dans des conditions particulières et je leur adresse mon plus profond soutien. Je salue également l’attribution de bourses scolaires aux parents marocains, qui s’inscrit dans une logique d’ouverture et de fraternité, symbolisant les liens qui unissent le Maroc et la France.
Enfin, comment ne pas aborder les élections consulaires ? La France est l’un des rares pays au monde à permettre à ses expatriés de d’élire des représentants locaux, des députés ou encore des sénateurs. Ce lien qui vous unit à la mère patrie est inestimable et je vous le dis encore une fois : Allez voter ! Je profite de l’occasion pour saluer tous les élus des Français de l’étranger, quelle que soit leur étiquette politique, pour le formidable travail qu’ils abattent chaque jour.
Je remercie chaleureusement mon amie Myriam Benkerroum, élue au poste de Conseillère des Français de l’étranger avec une liste issue de la société civile, Pascal Capdevielle qui fut Conseiller Consulaire pendant 7 ans, Jacques Millot, directeur des programmes français (Ecole internationale Oujda Sandrineo – partenaire AEFE/OSUI), ainsi qu’Eveline Dunand, Chevalier dans l’Ordre du Mérite National et Présidente de la Société Française de Bienfaisance de MEKNÈS.