déplacement en tunisie

Visite de la chambre tuniso-française de commerce et d'industrie

Les entreprises françaises sont près de 1400 en Tunisie, elles sont au cœur du rayonnement de la France et de notre savoir-faire à l’étranger et il est important de les accompagner dans leur développement.
 
C’est dans cette optique, que je me suis rendu à la Chambre tuniso-française de Commerce et d’Industrie, le 28 juin dernier, en compagnie de ma collègue parlementaire Madame Carole Bureau-Bonnard.

 

Nous avons été reçus par Monsieur Ahmed Foued Lakhoua Président de la Chambre tuniso-française de Commerce et d’Industrie, Monsieur Habib Gaida son Directeur général, Selim Gritli, Attaché sectoriel chez Business France, et Fanny Labarthe, Cheffe du service économique régional.
 
J’ai été très impressionné par les nouveaux locaux inaugurés le 3 juin par Monsieur Alain Griset, Ministre délégué chargé des PME, en présence également du Ministre tunisien des Technologies de la Communication et de l’Economie numérique, Monsieur Fadhel Kraiem.
 
Lors de nos échanges, nous avons évoqué le besoin de développer le savoir-faire français à l’étranger et la coopération économique entre la Tunisie et la France.
 
 
Les entreprises françaises ont encore parfois du mal à s’implanter à l’étranger. Pour améliorer cette situation, il est nécessaire de créer des instances bi-nationales qui accompagnent ces entreprises : c’est le cas de la Chambre tuniso-française de Commerce et d’Industrie.
 
Ainsi, depuis 1974, elle joue un rôle phare de promotion et de développement durable des relations commerciales, industrielles et les services entre partenaires tunisiens et français. Ce rôle de promotion passe par la mise en place d’événements regroupant parfois jusqu’à 100 entreprises françaises, montrant les liens forts qui existent entre la Chambre et le monde de l’entreprise.
 
 
La Chambre est également tournée vers l’avenir en favorisant l’accompagnement de la jeunesse en entreprise. Ainsi, lorsque des jeunes réalisant un Volontariat International en Entreprise (VIE) ne trouvent pas de sponsors, elle leur trouve une domiciliation et les prend en charge.
Je remercie la Chambre tuniso-française de Commerce et d’Industrie d’être au cœur de ce partenariat gagnant-gagnant entre la France et la Tunisie, accompagnant à la fois nos PME françaises et Tunisiennes.