Burkina faso

SN Citec

Le 19 mai, je me suis rendu à l’usine de la société Nouvelle Huilerie et Savonnerie (SN Citec) à Ouagadougou. Cette entreprise est la première agro-industrie du Burkina Faso opérant dans le secteur des oléagineux, à travers la production et la commercialisation d’huile issue de la graine de coton et de savon. A son origine, en 1941, la SN Citec s’appelait le Comptoir des Industries Textiles (CITEC), puis en 1995, elle devient la Société Nouvelle Huilerie et Savonnerie Citec lorsqu’elle est privatisée. En 2008, elle est reprise par le Groupe Géocoton appartenant à la société Advens.
J’ai pu me rendre dans cette usine car, un jour avant, par le plus grand des hasards, j’ai eu l’immense plaisir de rencontrer M. Karim Ait Talb, Directeur général délégué chez Advens – Géocoton, lors de mon vol entre Paris et Ouagadougou. Je connais bien M. Ait Talb.
Binational franco-marocain, il oeuvre au développement de nos entreprises à l’international depuis vingt ans. Son travail au sein du groupe Advens – Géocoton, est précieux et illustre bien le dynamisme de ce secteur. En effet, j’avais déjà eu le plaisir d’avoir une réunion de travail avec les dirigeants de Geocoton voilà 2 ans. J’avais pu alors me rendre compte de l’importance de l’agro-industrie française à l’international. Ainsi, ce fut avec plaisir que j’ai accepté lorsque M. Ait Talb a eu la gentillesse de me proposer de visiter l’usine.
J’ai pu découvrir les produits fabriqués par SN Citec. L’usine fabrique 20 000 tonnes par an d’huile végétale raffinée. Cette huile de coton raffinée SAVOR, enrichie en vitamine A, 100% huile végétale et 0% cholestérol est fortement recommandée pour sa qualité nutritionnelle. Elle est ainsi utilisée par tous les fins gourmets du Burkina Faso pour sa qualité. L’autre produit phare de l’entreprise est son savon, grâce à sa base de corps gras végétale (beurre de karité, acide gras de palme, etc…), il est idéal pour se laver, même pour les peaux sensibles, mais aussi pour faire la lessive et la vaisselle. Et pour finir, SN Citec produit aussi de l’alimentation animale faite à base de trituration des graines de coton.
Ainsi, avec ses 70 années d’expériences, SN Citec emploie 250 personnes, et est une entreprise qui innove notamment dans le domaine de la protection de l’environnement.
En effet, en tant qu’entreprise citoyenne, l’environnement demeure une priorité pour la SN Citec qui a réalise d’importants investissements pour le recyclage et le traitement des déchets et des eaux usées.
Je remercie, l’heureux hasard de la vie, de m’avoir fait rencontrer M. Ait Talb ! Je tiens à également à le remercier pour son invitation et pour son chaleureux accueil dans son usine.