Déplacement en côte d'ivoire

Port autonome d'Abidjan

Directement après la conférence Inspire & Connect du 2 juin, je me suis rendu au port autonome d’Abidjan (PAA), qui s’étend du Canal de Vridi jusqu’à la baie du Banco, bénéficiant ainsi d’un plan d’eau de plus de 1000 hectares.
Sa grande superficie, étendue sur 3 communes (Le Plateau, Treichville, et Port-Bouët) lui permet de réceptionner 60 bateaux commerciaux à quai, simultanément !
C’est un honneur pour moi, de visiter le PAA, réputé pour son accès maritime, dont les caractéristiques techniques furent imaginées par l’ingénieur français Pelnard-Considère dans les années 30.
Tout juste arrivé, je suis resté sans voix face aux impressionnantes infrastructures portuaires.
En effet, avec ses 9 terminaux (Conteneurs, pêche, roulier, réparation navale, minéralier, fruitier, sacheries et conventionnel, pétrolier, céréalier) et leurs segments, la multisectorialité est de mise, faisant du Port Autonome d’Abidjan un acteur stratégique des plus importants du pays.
Accompagné par mes collègues parlementaires, par Monsieur Didio, premier conseiller de l’ambassade, ainsi que par Monsieur Chaumet, représentant du service économique, nous avons pu aborder les différents secteurs, mais aussi les axes de développement.
Depuis 2004, un programme de modernisation du terminal à conteneurs a été engagé, afin de pouvoir anticiper l’augmentation des besoins, directement liée à la croissance du pays.
Pour ce faire, des moyens conséquents sont mis en œuvre avec près de 500 personnes employées sur place, veillant à la modernisation continue du terminal dans le but d’accroître la capacité de stockage.
Je suis admiratif du travail réalisé par M. Hien Sié, à la tête du PAA depuis plus de 10 ans, qui œuvre sans relâche pour le dynamisme et la croissance des activités.